La souffrance
d'une jolie
fille française

PAR SULIMAN

C’est une histoire de jolie fille française mais elle ne ressemble pas aux françaises (à la définition de FN) parce que elle est pas blanche et ses yeux ne sont pas bleus même si elle est une jolie française. Cette fille vit dans une famille qui s’aime beaucoup, une famille stable, une famille qui ne connait pas les problèmes parce qu’il y a le respect entre eux.

Un jour il y avait une fille qui vient du Cantal mais elle habite et travaille à Paris, elle était allongée dans un parc à Paris et elle lit un livre qui parle de la révolution dans le monde, à côté il y avait un homme politique qui vient de l’Afrique et il vit à Paris.

C’est l’été, un samedi, tous les Parisiens profitent du soleil, il y avait quelques nuages qui se promenaient, c’est pourquoi Ibrahim a tourné sa tête parce que le soleil lui tape fort dans les yeux. Il a remarqué le titre du livre de Françoise et parce qu’il est intéressé par la politique ils ont commencé à discuter sur la révolution mais ils ne savaient pas qu’ils commençaient une relation forte d’amour, allaient construire une famille heureuse et avoir deux enfants. C’est eux les parents de Maria notre jolie fille française et de son frère Stéphane.

En 1993, Maria a commencé la fac, en fait elle est très intelligente, elle a toujours des bonnes notes à l’école, elle avait toujours envie quand elle était petite de faire quelque chose pour les autres et de les aider, pour ça tout le monde autour d’elle (ses amis, ses voisins, les personnes âgées, les enfants) l’aiment.

C’est le premier jour à la fac de médecine, tous les étudiants sont là, ils ont commencé à faire connaissance, et là Maria a remarqué qu’il y a beaucoup d’étudiants qui lui demandent « d’où viens-tu? », est-ce que c’est parce qu’elle est différente physiquement (la couleur de peau, les cheveux) ou c’est parce que c’est normal qu’on demande ça  » d’où viens-tu ? « ). Elle se demande “ Peut-être les gens voulaient savoir de quelle région en France je viens ! ” .

À table ! Françoise appelait sa famille pour le dîner, Ibrahim était en train de lire un livre, Stéphane vient d’arriver à la maison, Maria est dans sa chambre, elle était très fatiguée après une longue journée à la fac.

Alors, comment s’est passé ton premier jour à la fac ma petite fille? ”, Ibrahim a enlevé ses lunettes et parle à Maria.
Maria : “ Bah écoute papa c’était pas très bien, mais ça va
Françoise : “ Mais pourquoi ?
Maria : “ Mais maman, je sens que je suis différente de mes collègues
Stéphane : “ Comment ça ?
Maria
: “ Parce que je suis ni blanche ni noire
Françoise : “ Mais arrête Maria, tu as 18 ans maintenant et tu as vécu toute ta vie ici, à Paris, et tu viens nous dire ça maintenant ! « 
Maria
: “ En fait jamais je l’ai ressenti avant, parce que je connais pratiquement tout le monde autour de moi et jamais ils me l’ont fait sentir. Et pour quoi ils ont jamais demandé à Stéphane ‘tu viens d’où ?’ mais parce qu’il est blanc ! J’en ai marre !

Un an après, Maria participait à une mission avec une association pour aider les gens dans d’autres pays, elle était très contente de le faire, ils ont amené des médicaments et des vêtements, il fait très froid parce que c’est dans le Nord, mais malgré les montagnes et le froid Maria et son équipe continuent de marcher sur la neige pour arriver à d’autres villages.

Maria maintenant est une des meilleures médecins en France même si au début de son travail elle avait des problèmes parce que les gens ne lui ont pas fait confiance à cause de sa couleur de peau, mais après elle a réussi à dépasser tous ces problèmes et difficultés grâce à sa passion et au soutien de sa famille, de ses voisins et de tous ses amis blancs, noirs et “blanoirs”, parce que quand on se connait bien et qu’on se respecte, on vit mieux et on est heureux.