Rapprocher les mots
et les gens.

LES MOTS

Les mots sont partout.
Parler, lire et écrire sont des passages obligés : on lit un livre, une carte, une facture, un journal. On écrit un texto, un commentaire sur un site, une lettre de motivation. Et on raconte : sa journée, une blague, une histoire !

Mais les mots peuvent être un frein.
Parce que nous n’osons pas mettre des mots sur le papier. Parce que nous n’arrivons pas à construire une phrase dans une langue que nous maîtrisons mal. Ou tout simplement, parce que “les bons mots” nous échappent.

Alors nous essayons de réconcilier les gens et les mots.
Que ce soit pour écrire un texto, une lettre de motivation, lire un roman d’amour ou de Victor Hugo, raconter une histoire, ou raconter sa vie.

LES LANGUES

Les langues aussi sont partout.
Surtout là où nous sommes, en Seine-Saint-Denis, où plus de 180 langues sont parlées.

Mais elles n’ont pas toujours la place qu’elles méritent.
Tout autour de nous il y a des gens polyglottes qui ne trouvent pas d’emploi, d’autres qui ont peur de ne pas réussir à transmettre leur langue maternelle à leurs enfants. D’autres encore, qui ne pensent même pas à valoriser leur bilinguisme sur leur CV.

Les langues doivent s’entendre, se lire, se parler.
Elle doivent s’assumer également, et être considérées comme une richesse. Car elles sont un moyen de se rapprocher des mots.

LA FABRICATION NUMÉRIQUE

Et le numérique, dans tout ça, est un outil.
C’est un outil extraordinaire pour faire vivre la lecture, l’écriture et les langues.

La fabrication numérique permet de créer des objets.
Ces objets peuvent être des livres, des podcasts, des jeux… qui rendent les mots concrets et accessibles. Si l’on prend l’exemple du livre, nous trouvons génial qu’une même personne puisse écrire un bout du livre, et le fabriquer ensuite.

Les machines sont directement utilisées dans nos ateliers.
Petit à petit, nous nous équipons de nouvelles machines à commande numérique. Et même parfois, nous les fabriquons !